Isolation

3 pistes pour améliorer le confort thermique de son logement

améliorer_confort_thermique_logement_argilus

Améliorer le confort thermique de son logement, c’est faire en sorte de se sentir bien chez soi et ça rime souvent avec économies d’énergie.

Pourquoi j’ai froid chez moi alors que je chauffe à 22°C ?

Avant de répondre à cette question, il faut comprendre d’où vient la sensation de froid. Le corps dépense de l’énergie pour se maintenir à une température de 37°C : s’il fait trop chaud on transpire pour se refroidir et s’il fait trop froid on tremblote pour se réchauffer. Trois facteurs principaux interviennent dans la sensation de froid : l’environnement, le taux d’humidité ambiante et la vitesse de déplacement de l’air.

Piste #1 L’environnement

Le phénomène de paroi froide : qu’est-ce que c’est?

Notre environnement donne une sensation de froid lorsque qu’on est proche d’une paroi froide. Sans entrer dans les détails des phénomènes physiques, la sensation de froid est présente lorsqu’il y a une différence de température de 2 à 3 °C entre l’air d’une pièce et les murs.

Pour donner un exemple, si vous êtes invités chez des amis en hiver vous éviterez de prendre la place qui est près de la fenêtre car la proximité de celle-ci va vous donner froid. En effet, il suffit de poser la main sur la fenêtre pour se rendre compte qu’elle est plus froide que l’air. C’est cet écart de température qui donne froid. Ce phénomène est identique pour un mur, un plafond ou pour le sol, mais il est moins flagrant car l’écart n’est pas aussi important. Cependant il est présent et suffit à apporter une sensation de froid.

paroi_froide

Comment éviter le phénomène de paroi froide?

Il peut être évité en utilisant des matériaux naturels sur les murs ( bois, enduits terre ou enduits chaux-chanvre) ou pour le sol (bois, fibres naturelles, revêtements souples, …). En effet ces matériaux ont des températures ressenties de contact plus élevées que le carrelage ou la pierre et évitent le phénomène de paroi froide.

Piste #2 réguler l’humidité

L’humidité joue également un rôle important dans la sensation de froid. Un air trop sec fait transpirer : en été quand l’air est sec on transpire beaucoup et la sueur qui s’évapore nous refroidit. C’est ce phénomène d’évaporation qui donne une sensation de froid. Un air sec peut être lié à un chauffage de type « grille-pain » qui assèche fortement l’air ambiant. Une humidité relative entre 45 et 60% est idéale pour  le confort thermique. De plus elle limite la prolifération de virus, bactérie, champignon…

Piste #3 lutter contre les courants d’air

Le vent refroidit : quand il fait chaud une petite brise peut nous donner des frissons. Un courant d’air se déplaçant à plus de 0,2 m/s (soit 4x plus lentement qu’une personne qui marche) suffit à donner une sensation de froid en hiver.

Dans une maison, les sources de courants d’air sont les entrées d’air entre les fenêtres et les murs, l’ouverture sous les portes, une VMC mal réglée… Une mauvaise homogénéisation de la température peut également créer des courants d’air. Il suffit parfois de se mettre au pied d’un escalier pour sentir la chaleur monter quand il y a une grande différence de température entre le rez-de-chaussée et les étages.

Une bonne étanchéité à l’air et une VMC double flux bien réglée permettent d’éviter ces phénomènes et d’avoir une température plus homogène dans la maison en supprimant les courants d’air.

L’importance d’une bonne isolation

L’isolation est un pré-requis primordial pour améliorer le confort thermique d’un logement. En effet une bonne isolation va permettre en premier lieu d’éviter les déperditions thermiques.

Une isolation réalisée dans les règles de l’art avec des matériaux biosourcés garantit également une bonne étanchéité à l’air (donc l’absence de courants d’air) et une bonne régulation de l’humidité. Pensez aux isolants à base de chanvre, de fibre de bois, par exemple. La ouate de cellulose insufflée est également une bonne option.

Sans refaire intégralement votre isolation, il est possible d’apporter une correction thermique avec un enduit terre ou un enduit chaux chanvre. En effet ceux ci se réchauffent avec la température ambiante et couperont la sensation de froid.

En quoi améliorer le confort thermique permet-il des économies?

Améliorer le confort thermique de son logement est une bonne solution pour faire des économies d’énergie. Le fait d’être confortable chez soi et de ne pas avoir de sensation de froid évite de trop chauffer. De plus s’il n’y a pas de paroi froide dans votre logement, vous pouvez chauffer à 19°C sans avoir de sensation de froid.

Pour rappel, baisser le chauffage d’1°C permet 7% d’économies d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *