Idées reçues

idée reçue #6 « Les isolants naturels, ça vieillit pas super bien!? »

Inovaterre 42_isolants_naturels_vieillit_mal
[idées reçues] « Les isolants naturels, ça vieillit pas super bien? »

Au contraire! La durée de vie va dépendre du matériau choisi, mais de manière générale, les isolants ont une durée de vie d’AU MOINS 20 ans, parfois même beaucoup plus!

  • La laine de verre ou de roche ont tendance à se tasser avec le temps. En effet les fibres minérales résistent mal au gel et cassent, formant de la poussière au fil des années. La résistance thermique étant directement liée à l’épaisseur de l’isolant, plus le tassement est important, plus l’efficacité est remise en cause. La ouate de cellulose possède des fibres souples insensibles au gel et a un comportement proche de celui du bois. De ce fait elle limitera les déperditions d’énergie pendant au moins 40 ans, voire même 50 si elle est bien mise en oeuvre.
  • Le liège et le verre cellulaire sont imputrescibles. Ils sont particulièrement adaptés à l’extérieur et aux zones humides et leur durée de vie est très longue. Le verre cellulaire notamment garde ses propriétés isolantes pendant plus de 50 ans.
  • La fibre de bois et le béton de chanvre ont aussi une grande longévité. Leur durée de vie sera équivalente à celle de votre habitation. Dans le cas particulier du béton de chanvre la durée de vie typique annoncée est de 100 ans.

Quelques pistes pour tirer le meilleur de votre isolant et garantir qu’il durera longtemps :

  • le protéger des facteurs externes comme le vent et la pluie en installant en pare-pluie.
  • le protéger du passage dans les combles en installant une passerelle technique en bois pour préserver la couche isolante des interventions futures (électricité, vmc, couverture…)
  • empêcher le passage des rongeurs en installant des grilles adaptées aux endroits stratégiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *